code sportif boxe anglaise

Code sportif boxe anglaise (Les règles du Marquis de Queensbury)

Depuis l’annonce du match Mayweather vs McGregor, beaucoup ont spéculé sur le fait que les règles du combat seraient un mélange de MMA et de boxe traditionnelle. De toute évidence, si le règlement était orienté vers les arts martiaux mixtes, Mayweather serait nettement désavantagé.

Les deux combattants, en revanche, ont répondu à la question en déclarant qu’ils s’affronteront selon les règles du Marquis de Queensbury.

 

De quoi s’agit-il exactement ?

Les règles du Marquis de Queensbury sont un ensemble de règles de boxe universellement reconnues. Elles ont été nommées en l’honneur de John Douglas, 9e marquis de Queensberry, qui a officiellement approuvé ces règles. Cependant, elles ont été créées par un sportif gallois nommé John Graham Chambers et ont été rédigées à Londres en 1865 et publiées en 1867.

La caractéristique fondamentale du code de règles de la boxe moderne est qu’il a été le premier à exiger le port de gants de boxe en compétition. Les règles de Queensberry ont été créées pour les combats de boxe professionnelle et amateur, et sont encore utilisées aujourd’hui comme ligne directrice pour l’esprit sportif et le fair-play.

Le légendaire passage des gants de 10 onces à 8 onces n’aurait pas été possible sans les règles de Queensbury, qui protègent les mains des boxeurs et leur permettent de continuer à se battre.

 

Le marquis de Queensberry a fondé les institutions suivantes en 1867 :

  1. Un combat de boxe debout équitable dans un ring de 24 pieds ou aussi proche de cette taille que possible.
  2. Aucune lutte ou étreinte n’est autorisée. 
  3. Chaque round durera trois minutes, avec une pause d’une minute entre les rounds. 
  4. Si l’un des deux hommes tombe, il doit se relever sans aide et a dix secondes pour le faire pendant que l’autre homme retourne dans son coin ; et une fois que l’homme tombé est sur ses pieds, le round doit reprendre et continuer jusqu’à ce que les trois minutes soient écoulées. Si l’un des deux hommes ne parvient pas à atteindre le scratch dans les dix secondes imparties, l’arbitre a la possibilité d’attribuer le prix à l’autre homme.
  5. Un homme qui est sans défense et qui se balance dans les cordes avec les orteils décollés du sol est considéré comme étant à terre.
  6. Pendant les rounds, aucun second ou autre personne n’est autorisé sur le ring.
  7. Si le combat est arrêté en raison d’une interférence inévitable, l’arbitre (doit) établir une heure et un lieu pour terminer le combat le plus rapidement possible, afin que le match puisse être gagné ou perdu, à moins que les supporters des hommes ne conviennent de tirer les enjeux.
  8. Les gants doivent être des gants de boxe neufs et de taille équitable de la meilleure qualité.
  9. Si un gant éclate ou se détache, il doit être remplacé à la satisfaction de l’arbitre.
  10. Un homme à genoux est considéré comme étant à terre et a droit à l’enjeu s’il est frappé. 
  11. Les chaussures ou les bottes à ressort ne sont pas autorisées. 
  12. Tous les autres aspects de la compétition seront régis par le règlement actualisé du London Prize Ring.

Lorsque vous regarderez le combat ce soir et que vous vous demanderez quelles sont les règles, vous le saurez.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page